Bourgneuf73.fr Bienvenue sur le site de la commune de Bourgneuf en Combe de Savoie

logo du site
  • Bourgneuf73.fr
  • Bourgneuf73.fr
  • Bourgneuf73.fr
  • Bourgneuf73.fr
  • Bourgneuf73.fr
  • Bourgneuf73.fr
  • Bourgneuf73.fr
  • Bourgneuf73.fr
  • Bourgneuf73.fr
  • Bourgneuf73.fr
  • Bourgneuf73.fr
  • Bourgneuf73.fr
  • Bourgneuf73.fr

Accueil du site > La commune de Bourgneuf > Son patrimoine

Son patrimoine

  • L’église Notre Dame de l’Assomption (au Chef-lieu)

Eglise

- Du monument médiéval, rien ne reste. Une pierre gravée au-dessus de la porte latérale donnant dans le cimetière est datée de 1675 avec le nom du révérant Perrière, prêtre du lieu.

- A cette époque, le curé desservait les deux paroisses de Bourgneuf et Chamousset, l’église actuelle a été refaite à la fin du 19ème siècle, dans le style gothique cher à cette époque, dans la sacristie, on lit la date de 1883. Les anciennes visites pastorales permettent de suivre son évolution, en 1437 on vient de reconstruire le clocher et l’autel de la Vierge possède une statue, dont deux « antiques et une toile peinte. En 1571, l’abbesse du Betton qui perçoit les dîmes est mise en demeure de faire réparer la fenêtre vitrée du Chœur. En 1609, on enjoint de faire fabriquer un tabernacle afin d’y placer le Saint Sacrement jusqu’alors installé dans une boite en ivoire, plafonner la nef et raser l’autel du Saint Esprit.

- En 1689, toute l’église doit être réparée, comme on enterre beaucoup à même le sol, elle n’a ni plancher, ni pavement et ses murailles ont besoin de travaux. En 1717, elle possède une nef lambrissée, un chœur voûte. A cette époque, ce sont les religieuses de Betton qui perçoivent les deux tiers de la dîme du blé et l’autre tiers les religieux de Saint Rambert en tant que prieurs de Chamoux.

Vue eglise 2

Vue eglise 3 Vue eglise 4 Vue eglise Vue eglise 5

 


  • La chapelle de la Grande Croix d’Aiguebelle

 
- Il a existé dans le passé une chapelle dénommée « Saint Jean Baptiste » construite au 14ème siècle, située au bord de la route qui fut le grand chemin de Maurienne, presque en face de l’actuelle. Sous Jules Ferry celle-ci est devenue une école perdant ainsi sa vocation première.
 
- Le village se trouvant sans lieu de culte, il fut décidé en 1933 avec le concours des habitants qui mirent la main à la poche de construire une nouvelle chapelle sous la férule de l’Evêque de Maurienne Monseigneur Auguste GRUMEL et du Maire de Bourgneuf François BUGNON et de son conseil municipal. Des années 30 à 1975, la chapelle a servi régulièrement à célébrer des messes, les confessions de la Toussaint, les communions et quelques baptêmes. Pendant cette époque très vivante la chapelle est toujours restée ouverte et respectée, un lieu d’attachement très fort pour les habitants de la Grande Croix d’Aiguebelle.

- Malheureusement la suite est moins réjouissante, sans aucun acte notarié réalisé au moment du don, pendant un quart de siècle, le propriétaire du terrain a fermé la chapelle pour en faire en autre un garde-meuble, la laissant à l’abandon.
 
- En 1997, le Maire Aimé HENRIQUET et le Conseil Municipal rachète la chapelle avec cette fois-ci un acte notarié en bonne et due forme fait chez Maître Léon FLAVENS à Chamoux. Mais entre-temps, celle-ci a été vidée de tous ses éléments décoratifs et meubles religieux, avec la détérioration du poêle et des vitres.

- Suite à une visite en avril 2005 de l’architecte des Bâtiments de France, qui conclut à un relativement bon état général de conservation, des travaux sont entrepris en mai 2007 pour restaurer l’édifice, électricité, vitrier, charpentier ainsi qu’un peintre qui réalise la maçonnerie, la peinture de fond et le décor afin de lui redonner son éclat d’antan.

  • Le temple protestant de Bourgneuf (au Chef-lieu)

temple

- La commune est l’une des rares du département de la Savoie à posséder un édifice consacré au culte protestant.

- Les grandes dates :
- Le 9 juin 1920, des chrétiens évangéliques américains, prêchant la bonne parole dans notre région, achètent un terrain à Bourgneuf et érigent le temple.
- Le 1er juin 1924, ils se déclarent en association « Loi 1901 » (association culturelle et sociale à but non lucratif) et « Loi 1905 » (association cultuelle, depuis la séparation de l’Eglise et de l’Etat), dans le but de venir en aide à la population grâce aux 120 adhérents de l’époque.
- En 1935, les protestants de France prennent le relais après le retour aux Etats Unis des chrétiens évangéliques. Au début des années 1960, ils deviennent propriétaires et reconstruisent le temple suite aux ravages de la guerre. En 1990, il sera remis à neuf, tel qu’on le voit aujourd’hui, après un dégât des eaux.
- En juillet 2003, la communauté protestante évangélique se réunissant dans une salle communale de Montmélian prêtée par la Mairie, rachète le temple à l’Eglise Réformée de Savoie. Depuis, ce temple compte une 40aine de membres, venant de la Combe de Savoie et de la Maurienne, étant le seul alentour. Le pasteur en est Michel LOUIS, il habite Bourgneuf.

Le culte public est assuré chaque dimanche avec une vie d’église où des activités culturelles et cultuelles sont proposées.
- Sa particularité : une Bible datant de 1860, une architecture particulière de type anglicane avec, entre autres des fenêtres en forme de croix et une Bible gravée dans la pierre sur le fronton.
- Célébration du culte : le dimanche matin à 10h00
- Prière : le jeudi de 19h à 20h30
- D’autres activités sont régulièrement organisées

- Son site : www.protestant-savoie.com
Tel : 04.79.62.25.69


  • Autres curiosités :

route royale

- A la Petite Croix, il y a une grosse ferme qui est un ancien relais de diligences datant de l’époque napoléonienne, lorsque la route passait à travers les deux hameaux de la Grande et Petite Croix. Cette appellation de Croix semble venir d’une ancienne limite frontalière. (L’ancienne Route Royale)

Retour à la page précédente



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF